Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je préfère souvent faire la cuisine moi-même plutôt qu’aller au restaurant. Et surtout pour une occasion comme la Saint Valentin, car je sais que je vais pouvoir passer toute la soirée tranquille avec mon chéri, au lieu d’être obligée de ressortir du restaurant, trouver un taxi, éventuellement subir des embouteillages… Surtout, passer plusieurs jours à essayer de concocter le meilleur des repas, essayer les recettes quelques temps avant, et faire une décoration de fête d’un soir me paraît le meilleur cadeau pour la saint valentin qui soit.

Voici donc quelques conseils pour que votre repas soit réellement réussi !

Ne pas abuser des épices pour « amoureux »

Là comme ailleurs, il faut faire preuve de subtilité. Si certaines épices et certains aliments sont renommés pour leurs effets amoureux, il faut rester discret, et ne pas donner l’impression que votre menu a été arrangé comme une ordonnance. Je ne fais même plus attention à cela maintenant… mais c’est peut être parce que j’aime beaucoup certaines de ces épices, toute l’année. Et en particulier le gingembre.

Le gingembre

Il est très utilisé en cuisine asiatique, et dans les plats sucrés-salés, mais aussi dans la cuisine méditerranéenne. Je l’utilise très souvent pour mariner les viandes blanches et la volaille, avec un tout petit peu de sauce soja, de l’huile de sésame et de l’huile d’olive, de la coriandre fraîche, de la citronnelle, trois gouttes de jus de citron, un petit peu de poivre, de sel, et des quatre-baies, un peu de safran aussi pour les plats de fête.

Préparer un assortiments de petits plats

La Saint Valentin n’est pas le jour où je vais faire un « exploit » culinaire, avec un plat particulièrement difficile à réussir, ou qui nécessite un minutage parfait. Autrement dit, ce n’est pas le jour du soufflé ! En effet, la magie commence à l’apéritif… il ne faut pas interrompre un moment particulièrement tendre pour sortir le soufflé du four, et insister pour passer à table tout de suite.

J’aurai donc préparé mon poulet en petites brochettes, fait une petite terrine de saumon en entrée, une verrine un peu originale, et éventuellement un velouté à servir dans des tasses ; les brochettes sont accompagnées de petits légumes croquants, et de pommes dauphines.

Mon amoureux et moi sommes de grands amateurs de fromage. Je soigne donc particulièrement l’assiette, mais en évitant quand même les fromages trop  forts, même si nous les apprécions tous les deux. L’assiette de fromage est présentée avec trois ou quatre pains différents.

Et pour le dessert, ce jour là, je suis une paresseuse… je suis passée chez le pâtissier, pour un assortiment de petits fours, plutôt qu’un gros gâteau.

Je pense que vous avez compris : tout sauf un dîner formel. Plutôt qu’être face à face sur une table très joliment décorée, je nous installe sur le canapé, et je sers le repas sur la table basse (mais j’ai soigneusement dissimulé toutes les télécommandes de la télé).

Un vin léger et fruité

Toujours dans mon objectif de subtilité, j’évite ce soir là les vins trop lourds. J’ai une faiblesse pour les shiraz, qui ne se gardent pas très longtemps, mais qui sont à la fois légers et fruités, une saveur marquée mais qui ne risque pas de « casser » comme peuvent le faire des vins trop puissants.

Pour l’apéritif et le dessert, je reste au champagne, cela permet d’éviter trop de mélanges.

En suivant mes conseils, vous devriez offrir à votre fiancé une très belle soirée de la Saint Valentin.

VN:F [1.9.21_1169]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.21_1169]
Rating: 0 (from 0 votes)