Noire ou verte, à l’apéritif ou cuisinée, l’olive se déguste sous bien des formes. Si elle présente des bienfaits nutritionnels, elle est aussi riche en sel. A picorer avec modération…

Petit fruit à la peau lisse et à la pulpe charnue, l’olive occupe une place importance dans l’alimentation méditerranéenne.

Riche en sel

Oléagineux, au même titre que l’avocat et la noix, l’olive est riche en lipides, et ce d’autant plus qu’elle est mature. Elle est donc assez calorique : 360 calories/100 grammes d’olives et noir et 145 calories pour l’olive verte.
Cependant il s’agit principalement d’acides gras mono-insaturés, considérés comme neutres vis à vis du risque cardiovasculaire. L’intérêt nutritionnel de l’olive réside surtout dans sa richesse en composés phénoliques aux propriétés anti-oxydantes (lutte contre le vieillissement) et anti-inflammatoires.
Les olives contiennent aussi des fibres, des minéraux et oligo-éléments. Seul bémol, elles sont source de sel. Car pour pouvoir être consommées, les olives, naturellement très amères, subissent des traitements qui vont leur conférer une teneur élevée en sodium. Les personnes qui suivent un régime pauvre en sel ou souffrant d’hypertension artérielle doivent modérer leur consommation.

A toutes les sauces

Consommée principalement à l’apéritif, l’olive est aussi utilisée dans certaines préparations culinaires et de nombreuses recettes comme par exemple le cake aux olives. Mais plus que l’olive elle même, c’est son huile qui regorge de bienfaits. Elle représente d’ailleurs la principale source de matière grasse dans l’alimentation méditerranéenne, dont les vertus sont connues depuis des millénaires. En bocal de saumure ou d’huile, les olives se conservent au moins un an, au frais et à l’abris de la lumière. Une fois le contenant ouvert, à déguster dans les deux semaines, en les conservant au réfrigérateur.

VN:F [1.9.21_1169]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.21_1169]
Rating: +1 (from 1 vote)
L’olive, joyau du sud, 5.0 out of 5 based on 1 rating